fbpx

Pourquoi faire appel à un Community Manager Freelance ?

Publié par Aurore le

Vous en avez marre de passer du temps à essayer de vous rendre visible sur Internet ? Vous aimeriez déléguer cette tâche ? Mais vous ne savez pas a qui. L’agence du coin vous a fait un devis, il est énorme ! Embaucher une personne ? C’est hors budget. Pourquoi pas faire appel à un Community Manager freelance ?

Qu’est-ce qu’un Community Manager freelance ?

Qu’est-ce qu’un Community Manager ?

Community Manager” est le terme anglais pour “gestionnaire de communauté” ou encore “animateur de communauté”. Ce métier est encore méconnu en France. Il est né de l’émergence des réseaux sociaux et surtout de la présence des marques puis des entreprises sur les réseaux. En France, un Community Manager est un couteau suisse du web spécialisé dans les réseaux sociaux et le web marketing. Son rôle principal est d’augmenter la visibilité et la notoriété d’une entreprise ou d’un site internet. Il endosse la casquette du social media, du Community Manager, de l’analyste, du rédacteur web… et bien d’autres fonctions.

Qu’est-ce qu’un freelance ?

Freelance” est le terme anglais employé pour désigner un travailleur indépendant. Le freelance est maître de son activité et travail seul, ce qui lui permet de s’adapter aux demandes de ses clients

Quel est son statut ?

En France, un travailleur indépendant doit créer son entreprise pour exercer son activité en toute légalité, donc avoir un numéro de SIRET. Son entreprise peut prendre différents statuts (AE, EI, EIRL ou EURL) ou être rattachée à une SCOP en tant qu’entrepreneur salarié (Coopérative d’activité ou portage). Vous rencontrerez le plus souvent des autoentrepreneurs pour sa facilité de mise en place et des entrepreneurs salariés (ce qui est mon cas). 

Quelles sont les missions du Community Manager freelance ?

Développer et gérer une communauté

La première mission du Community Manager est de développer et de gérer votre communauté au quotidien. Le Community Manager est l’ambassadeur de votre marque sur Internet et auprès de votre audience. 

Le Community Manager sait aussi user de technique de growth hacking pour augmenter le nombre de vos abonnés rapidement. Il connaît parfaitement les algorithmes des réseaux sociaux ainsi que les codes et bonnes pratiques des plateformes. Google ne lui fait pas peur et il sait comment le séduire (avec des mots et un peu de HTML). Le Community Manager connaît parfaitement Internet ainsi que les actions à mettre en place pour être visible, développer votre communauté et la nourrir.

Un créateur de contenu

Comme vu au-dessus, le Community Manager est là pour votre communauté. Il donne à manger à votre audience en créant du contenu pour elle. Son but est de vous faire connaître puis de faire revenir l’utilisateur vers vous et que vous soyez présent dans son esprit au moment de son passage à l’acte. Il crée du contenu sur :

  • les réseaux sociaux
  • votre site internet et blog
  • des mailings
  • des publicités.

Le Community Manager crée des textes, des visuels ou encore des vidéos optimisés pour les plateformes de réseaux sociaux, mais aussi pour Google (technique de SEO).

Il utilise aussi des techniques de copywriting (méthode de persuasion) qui permettent d’ augmenter l’efficacité de ses textes. Le Community Manager sera vous conseiller pour mettre en place des actions permettant d’optimiser votre visibilité et votre taux de conversion.

L’optimisation

Le Community Manager étudie sans cesse les résultats de ses actions. Pour cela il étudie différents indicateurs de performance (KPI) pour ensuite ajuster si besoin afin d’améliorer ses résultats :

  • Le Community Manager regarde la position de votre site internet dans les résultats de recherche de Google en fonction de requêtes clés. Son objectif est que vous soyez en première position des résultats de Google sur certaines requêtes. Pour arriver à son but, il passera au crible votre article (sa métadescription, son titre, son title, sa structure, son URL…) et le modifiera si besoin pour qu’il réponde aux critères SEO de Google. 
  • Le Community Manager vous aide à faire croître votre communauté, mais qualifiera votre audience. C’est-à-dire qu’il ciblera les personnes à atteindre pour que celles-ci correspondent à votre coeur de cible en priorité. 
  • Le Community Manager étudiera la réaction de votre audience lors de ses campagnes de mailing. Son but est d’augmenter le taux d’ouverture, mais aussi que votre mail impacte le lecteur et qu’il clique.
  • Le Community Manager gère les campagnes de publicité sur les réseaux sociaux et les optimise. Une technique d’optimisation est de tester votre audience en lui proposant deux types de publicité (50 % de votre audience aura la publicité A et 50 % auront la publicité B) et de comparer les résultats. Ce type de test (A/B testing) est utilisable pour différentes actions de webmarketing.

Faire appel à un Community Manager freelance : les avantages

La liberté d’une prestation

Un des premiers bénéfices à faire appel à un Community Manager freelance est la liberté. En effet, vous pouvez faire appel à un Community Manager pour des missions plus ou moins longues. 

La collaboration peut être ponctuelle pour pallier à un manque d’effectif ou pour couvrir un événement. Si au contraire vous avez besoin d’une personne sur du long terme pour gérer votre communication digitale, mais que vous n’avez pas besoin d’une personne à temps plein, le Community Manager freelance est la solution. En fonction de votre besoin, le Community Manager freelance peut travailler pour votre entreprise seulement quelques heures par semaine. Le code du travail oblige les entreprises à employer une personne pour un minimum de 16h/semaine. Faire appel à un Community Manager freelance permet de pallier à ce problème et permet à une petite structure d’être visible sur Internet sans y consacrer un gros budget.

Pas de charge salariale

Faire appel à un Community Manager freelance c’est aussi faire des économies d’argent et de gestion du personnel. Vous n’aurez qu’une facture à payer et c’est tout. Pas de charges salariales ni de congés payés à gérer. 

L’expertise du Community Manager freelance

Faire appel à un Community Manager freelance, c’est faire appel à un expert de son domaine. En effet, le freelance est souvent passionné et se tient à jour régulièrement. En plus d’une veille journalière, il n’hésite pas à investir et se former s’il le faut. Le monde du web change tous les jours et évolue sans cesse. En tant qu’indépendant, il se doit de rester dans le coup. Il connaît les dernières tendances en termes de communication sur les réseaux sociaux et du comportement des internautes. Le Community Manager freelance saura réagir rapidement à l’actualité et vous conseillera pour être présent correctement sur les réseaux sociaux, mais surtout d’être visible.  

Un interlocuteur unique

Lorsque vous faites appel à un Community Manager freelance, vous avez un seul interlocuteur, et toujours le même contrairement à une agence. De plus, votre interlocuteur est aussi l’exécutant. La communication est facile et rapide.

Le gain de temps (et d’argent)

Vous l’avez sans doute remarqué, mais les réseaux sociaux peuvent s’avérer très chronophages. Sans dire qu’il est facile de s’y laisser distraire. Quand on décide d’être présent sur les réseaux sociaux et que l’on souhaite des résultats, ça prend du temps. Il faut être régulier et être là tous les jours. Pour une personne non habituée à créer du contenu pour les réseaux sociaux, une publication peut lui prendre 3 heures. 3 heures pour créer une publication qui ne sera visible que quelques heures ! Et forcément, il n’y aura pas de résultat pour cette seule publication. Car sur les réseaux, c’est l’ensemble de la stratégie qui fonctionne et pas seulement un post. Le Community Manager est un pro des réseaux sociaux, non seulement il mettra moins de temps (la mise en place de la stratégie social media et du plan d’animation sont aussi là pour l’aider à gagner du temps), mais il optimisera les publications pour qu’elles répondent aux critères des plateformes et soient mises en avant.

Donc pendant que votre Community Manager s’occupe de cette tâche chronophage, vous pouvez vaquer à vos occupations plus importantes.

La présence sur les réseaux sociaux ne s’arrête pas à la création des publications, mais aussi la surveillance de votre e-réputation, de réagir à l’actualité et de communiquer avec votre communauté. Avec l’augmentation de votre communauté, les commentaires et les messages privés augmentent aussi 😁. Et une des règles est de répondre à tout le monde. De plus, aujourd’hui les consommateurs passent par les réseaux sociaux pour faire part de désagrément de leur produit, en mode public, donc il faut être réactif.

Le freelance n’est pas si seul

Le travailleur indépendant n’est pas seul au quotidien. Même si ça peut vous sembler bizarre, le freelance a aussi des collègues de travail, surtout dans le digital. En effet, sur un projet digital, il y a souvent plusieurs corps de métiers qui travaillent ensemble. Prenons l’exemple d’un site e-commerce. On aura Paul le développeur, Martine la rédactrice produit, Aurore le Community Manager, Alice la graphiste, Jean le photographe/retoucheur. Plus le projet est gros, plus il y aura de spécialistes. Ok, pour une petite structure une seule personne peut gérer le projet. Tout ça pour vous dire que même si le freelance a l’air seul, il connaît du monde et peut vous recommander une petite équipe pour vos besoins.

Comment travaille un Community Manager freelance ?

La relation client

La relation client s’effectue par une bonne communication. Le Community Manager freelance n’hésitera pas à dire les choses à son client pour que le projet aboutisse dans de bonnes conditions. Le freelance s’adapte à ses clients. Un protocole de communication est mis en place dès le début où il est défini le canal de communication, la fréquence, mais aussi ce qu’attend le client. 

communication entre client et community manager freelance

Souvent le Community Manager demande certaines informations à son client pour mener correctement la mission, ainsi que de la matière pour ses publications par exemple des visuels de l’entreprise. 

Le Community Manager aime quand ses clients lui donnent un retour, surtout au début, le temps de s’imprégner de la marque, de l’entreprise. 

Le processus utilisé par le Community Manager 

Lorsque l’on fait appel à un Community Manager freelance, celui-ci suivra toujours le même protocole : 

  1. audit
  2. recommandation
  3. stratégie
  4. action
  5. optimisation

Ces étapes sont valables pour les réseaux sociaux, mais aussi pour le site internet. En effet, le Community Manager effectue des stratégies de communication social media mais aussi globale. C’est-à-dire qu’il regarde tout l’écosystème de communication digital. Il peut lui être confié l’administration et la gestion du site Internet de l’entreprise.

Détail de processus pour les réseaux sociaux

Voici comment je procède pour les réseaux sociaux :

1- Audit de l’existant

La toute première chose que doit faire le Community Manager est l’audit de l’existant. Cet audit permet de faire un point de la situation de l’entreprise sur les réseaux. Pour un audit cohérent, il faut un maximum de donné alors il arrive que je remonte jusqu’à 6 mois en arrière. Je relève les indicateurs clés permettant de regarder à quoi l’audience réagit ou pas. 

L’analyse est quantitative, mais aussi qualitative. L’étude des KPI (indicateur clés de performance) me permettent d’extraire :

  • les jours de publication
  • les horaires de publication
  • les formats des publications
  • l’évolution du nombre de like par mois (comparaison avec la concurrence)
  • le taux d’engagement mensuel, hebdomadaire, journalier…
  • nombre de publications par mois, semaines, journalier…
  • le taux d’engagement par catégories de post

J’effectue des graphiques que j’analyse pour ensuite faire mes recommandations.

Mon analyse qualitative permet de vérifier que les bonnes pratiques sont mises en place.

2- Recommandation

L’étude des chiffres et graphiques, me permet d’effectuer mon analyse quantitative et de proposer mes recommandations concernant :

  • d’intensifier la prise de parole sur les meilleures catégories de publication
  • le meilleure horaire de publication
  • le meilleur jour de publication
  • prendre la décision de fermer un réseau ou d’intensifier son activité
  • recomposer la ligne éditoriale d’un réseau
  • identifier les formats à privilégier par la communauté
  • repérer les meilleures publications pour reproduire
  • repérer les flops pour réduire ce type de publications

Je propose une charte de publications qui permettent de poser les bases d’une publication sur les réseaux sociaux pour que celle-ci réponde aux critères des plateformes. La charte de publication permet d’uniformiser la communication sur les réseaux, dans le cas où plusieurs personnes publient. C’est un peu comme un mode d’emploi. Elle est utile surtout si plusieurs personnes communiquent sur les réseaux.

En général lors de mes accompagnements, j’aide à l’élaboration de cette charte. 

3- Mise en place d’un plan d’action

Une stratégie Social Media est un plan d’action de communication sur les réseaux sociaux. Elle s’effectue en plusieurs étapes :

  1. objectifs : pourquoi développer une présence social media ?
  2. cibles : détermination du cœur de cible, la cible principale et la cible secondaire en fonction des réseaux
  3. écosystème : réseau principal, réseaux soutien et réseaux événementiels
  4. le plan d’animation (ou calendrier éditorial) 
    1. création de la ligne éditoriale
    2. plan d’animation cohérent 
    3. création de catégories
    4. charte de publication

Le plan d’animation permet d’anticiper, de simplifier et de créer le rendez-vous avec votre audience.

4- Gestion au quotidien

Une fois tout ce travail préparatoire effectué, il est temps de passer à l’action. C’est le moment pour moi de sortir la boîte à outils du CM pour effectuer le plan d’animation. Pour cela, je crée les publications (textes + visuels) et je programme le tout. La programmation permet de publier à heures fixes même aux moments où je ne suis pas devant mon ordinateur.  

Même si les posts sont programmés, il est important de vérifier la bonne marche des publications. Personne n’est en dehors de bug technique. De plus, il faut assurer les réponses aux commentaires, c’est très important sur les réseaux sociaux surtout avec les algorithmes des plateformes. Mais aussi la modération des échanges entre les membres de la communauté

5- Optimisation

L’optimisation est la dernière étape du processus. Il ressemble un peu à l’audit dans le sens où je regarde les mêmes indicateurs. En fait, je vérifie la bonne marche de la stratégie mise en place. Il permet aussi de vérifier si la communauté est réceptive à de nouveaux types de publications ou pas. S’il est préférable de modifier des choses… Je vérifie si la communauté se développe bien.

Ce rapport est effectué mensuellement ou trimestriellement en fonction de la quantité des publications et du réseau.

Comment faire appel à un community manager freelance ?

Le plus souvent, mes clients me viennent par recommandation. Donc je vous dirais déjà de regarder autour de vous, dans vos connaissances ou collaborateurs s’ils ne délèguent pas leur communication digitale à un prestataire. Profitez-en pour discuter de leur façon de fonctionner. 

Il existe aussi des plateformes de mise en relation où vous pouvez trouver des freelances. Ces plateformes prennent une commission. Il y a malt où j’ai aussi un compte dans le but d’être visible.

Sinon, contactez-moi via le formulaire 👇

faire appel à un community manager freelance
externaliser le community management
pourquoi faire appel à un community manager freelance
externaliser le community management

  •  
  •  
  •  
  • 21
Catégories : Sécurité

2 commentaires

Matt · 4 juin 2020 à 16 h 02 min

Bravo, un article très complet !

    Aurore · 12 juin 2020 à 12 h 21 min

    Merci beaucoup ☺

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *